SPEEDNOUNOU
Assistante maternelle agréée ♣ nounou, baby sitter, garde d’enfant
Mon espace, mes annonces, connectez-vous !

Mot de passe oublié ? Cliquez-ici | Inscription Gratuite !
Accueil | Cauchemars de l'enfant et terreurs nocturnes
<< Retour page précédente

Cauchemars de l'enfant et terreurs nocturnes

Partager sur Twitter Partager sur Facebook

les cauchemars chez les enfants

Les périodes de cauchemars chez l'enfant

Les périodes de cauchemars sont des phénomènes très fréquents durant la petite enfance jusqu'à l'age de 5 ans. Elles peuvent revenir régulièrement vers la dixième année pour disparaître ensuite . Les terreurs nocturnes sont moins fréquentes. Il y a seulement 1 à 3 % des enfants qui connaissent ce genre de troubles proche, du somnambulisme. Moins d'1% des adultes sont touchés.

Les cauchemars surviennent  le plus souvent vers la fin de la nuit. Ils se produisent durant la phase de sommeil paradoxale. Le sujet se souvient la plupart du temps de son cauchemar. Le souvenir d'un cauchemar peut générer une peur avant l'endormissement chez l'enfant. Il a un contenu angoissant. Les cauchemars sont des étapes normales dans le développement de l'enfant. Cela démontre qu'il ou qu'elle développe sa réflexion et sa logique.

Les manifestations d'une terreur nocture chez l'enfant

Les terreurs nocturnes surviennent généralement pendant les premières heures de la nuit, particulièrement durant la phase de sommeil  profonde. Cet état est très impressionnant. L'enfant hurle, sue et il peut même avoir des nausées. L'enfant peut se lever de son lit terrifié en état de somnambulisme. Il a des soubresauts et se débat dans le vide.  Le sujet, le lendemain matin, ne se souvient absolument pas de sa terreur nocturne.

Les cauchemars les plus classiques chez l'enfant, sont peuplés de montres, de fantômes et de dragons aperçus à la télévision. Des changements peuvent provoquer des cauchemars chez votre bambin. Ils peuvent exprimer des conflits intérieurs qu'il n'arrive pas à dépasser comme la jalousie, la peur....

Les terreurs nocturnes peuvent être le symptôme d'un conflit intérieur ou d'un manque de sommeil.

Apaiser son enfant après un cauchemar

Après un cauchemar, si votre enfant se réveille, d'abord consolez le. Ecoutez le récit de son cauchemar et rassurez le. Invitez le ensuite à se rendormir. Pour diminuer la  fréquence des cauchemars et leurs effets sur l'enfants, il convient d'en parler avec lui à tête reposer durant la journée. Rassurez le tout d'abord en lui disant que tous les enfants font des cauchemars. De plus, expliquez lui bien que les sorcières et les montres n'existent pas. Cherchez à savoir où il a pu voir ses créateurs angoissantes pour lui et évitez les programmes fantastiques le soir.

Durant une terreur nocturne, il faut éviter de réveiller l'enfant durant sa crise. Ce phénomène n'est absolument pas dangereux mais impressionnant. Ils se calmera tout seul et finira sa nuit normalement. Si vous le réveillez, il sera confus et aura du mal à se rendormir. Veillez à ce qu'il ne manque pas de sommeil. Proposez lui alors une sieste d'une heure dans l'après midi. Essayez également de savoir ce qui le préoccupe et l'inquiète.

Il faut consulter un pédiatre ou un psychologue si les terreurs nocturnes persistent et si elles sont très gênantes.

 

A lire également


















Posez votre question maintenant !

Image conseil juridique
Partagez Speed NOUNOU autour de
vous et faites profiter vos amis
S'abonner à SPEEDNOUNOU sur Twitter

Faites le savoir !

Augmenter vos chances et faites le savoir grâce aux affichettes speednounou !

En savoir plus sur vos affichettes

Restez en contact !

Configurez vos alertes Email et SMS, restez en contact avec speednounou.com Cliquez ici

Boostez vos annonces !
  • Votre annonce avec « coordonnées visibles par tous » sur le site
  • Votre annonce en « Top visibilité »
  • Une garde urgente ? votre annonce sur la page d'accueil pendant 3 jours.

En savoir plus sur les options